en
en
1 min.
Le Web : l’outil de prédilection pour la recherche marketing
1L’art de la gestion de projet2Un projet à succès commence par une bonne gouvernance3Cascade, agilité, demandes de changement?

Le Web : l’outil de prédilection pour la recherche marketing

  • Niveau Technique
Stratégie d'affaires

La recherche marketing en ligne est en pleine explosion. Une récente étude de Ciao AG révélait que 87% des chercheurs marketing utilisant l’Internet pour leur recherche considéraient que son utilisation augmenterait encore pendant les six prochains mois. Plus encore, 36% des chercheurs ont indiqué que cette augmentation serait substantielle.

La prolifération de l’utilisation de l’Internet dans ce domaine s’explique principalement ainsi : Internet permet de trouver des données tant primaires que secondaires dans un temps record et à des prix très compétitifs. En effet, l’étude de Ciao AG révélait ces deux avantages (temps : 73% – prix :71%) comme étant les principales raisons de l’utilisation d’Internet par rapport à d’autres outils ou méthodologies.

Les données primaires et secondaires sont toutes deux d’une importance capitale dans une recherche marketing. Généralement, la recherche de données secondaires est réalisée avant la recherche de données primaires puisque cette dernière est souvent influencée par la première.

 

Données primaires

En termes de données primaires, il est possible de réaliser de nombreux types de recherches en ligne, offrant des résultats de grande qualité aux chercheurs marketing. Toujours selon Ciao, les principales données recherchées en ligne ont trait à la satisfaction et à l’attitude de la clientèle. En utilisant tant les sondages en ligne que l’observation des internautes, il est possible d’obtenir des informations en temps réel de ces deux aspects et ainsi de pouvoir corriger rapidement le tir pour offrir un meilleur produit/service global aux clients.

 

Données secondaires

Quant aux données secondaires, Internet ouvre la porte sur une bibliothèque d’informations mondiales en constante évolution, tant sur la taille d’un marché, le chiffre d’affaires d’entreprises, la demande pour un produit/service, etc. Avec l’indexation de nombreux types de fichiers (.html, .doc, .pdf, etc.), le nombre de pages disponibles dans les moteurs de recherche toujours en croissance et les nombreux outils spécialisés disponibles en ligne, le Web est une mine d’informations tant gratuites que payantes.

Certaines recherches ne peuvent être réalisées que par l’utilisation de données secondaires. Il en est ainsi pour toute recherche où il est impossible de situer la clientèle potentielle d’un produit. Les données secondaires facilitent aussi la formulation d’une problématique marketing et évitent les efforts inutiles en utilisant des données existantes lorsqu’ils sont disponibles.

 

Fiabilité des données

Il faut par contre faire une attention particulière aux informations qui se trouvent sur Internet. Celles-ci sont nombreuses mais peuvent parfois aussi être trompeuses. Il faut donc se fier à des sources fiables lors de recherche puisque de nombreuses compagnies ont tendance à faire jouer les chiffres en leur faveur et biaisent ainsi des données qui étaient fiables à l’origine.

Afin d’illustrer ce principe, il suffit de penser aux nombreuses études réalisées ces derniers mois par des firmes indépendantes qui prônent que les serveurs basés sur le système d’exploitation Windows Server 2003 sont moins coûteux que ceux basés sur un serveur Linux. Ces études ont été largement contestées dans divers articles et Microsoft a dû retirer certaines publicités puisqu’elles étaient considérées mensongères.

Finalement, le Web est une arme à double tranchant en matière de recherche marketing. Il permet de trouver des données rapidement et à bon prix mais pourrait aussi vous diriger sur une fausse piste. De plus, les données secondaires de qualité ne sont pas accessibles à tous. En effet, de nombreuses banques de données spécialisées nécessitent des abonnements pour accéder au contenu de qualité. Plus encore, une fois le contenu obtenu, il faut être en mesure d’en faire une bonne interprétation. Conclusion : Internet offre l’information, le défi est maintenant plus que jamais du côté de l’interprétation.

 

Participez à la discussion