Les chiffres prouvent que Facebook veut vraiment nous faire acheter de la publicité