en
en
1 min.
Les qualités pour être un bon gestionnaire de projets web
1L’art de la gestion de projet2Un projet à succès commence par une bonne gouvernance3Cascade, agilité, demandes de changement?

Les qualités pour être un bon gestionnaire de projets web

  • Niveau Technique

Je me suis souvent demandée quelles qualités devaient avoir un gestionnaire de projets pour pouvoir assumer son rôle correctement. Y a-t-il des profils type? Des études particulières?

Étudier

Y’a-t-il vraiment des études appropriées pour être capable de gérer un projet? Je n’en suis pas convaincue. À date, les cours de gestion de projets ont tendance à enseigner le PMBok qui est à mon sens davantage destiné aux ingénieurs qui gèrent des projets techniques qu’à des gens comme nous.

Oui, ça peut être une bonne base de connaissances et d’apprentissage, mais j’ai tendance à croire quelques fois que la gestion de projets ne s’improvise pas et qu’on l’a ou pas. Certes, c’est une aptitude qui se développe et se perfectionne, mais je crois qu’à la base des qualités comme l’organisation sont essentielles et ne s’apprendront pas en cours.

Gérer et motiver

Avoir une vision du projet à gérer, être capable de la communiquer à son équipe, motiver celle-ci, concentrer les énergies vers un but commun, vers la réalisation du projet, être capable de passer rapidement d’un rôle de meneur à un rôle de gestionnaire sont d’après moi des qualités utiles à la bonne marche d’un projet.

À cela s’ajoute des compétences en « team building » : faire en sorte que des gens qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble soient capables de le faire en harmonie et de manière efficace. Et ce n’est pas toujours évident, surtout dans des compagnies qui ont un système de gestion matricielle.

Résoudre, négocier et influencer

Lors du projet, il va forcément se présenter des problèmes, parfois même beaucoup; des problèmes internes, externes, techniques, de gestion, de communication. Le gestionnaire de projet doit être capable d’affronter ces problèmes, de les confronter et de les résoudre.

Pour cela, travailler en équipe n’est pas toujours évident. Travailler avec les autres, ça veut dire être capable de faire des consensus, négocier en gardant comme objectif d’arriver à un accord.

Il faut aussi avoir des qualités d’influenceur. Convaincre les gens de faire ce que vous souhaitez même si ça ne les tente pas tant que ça, n’est pas facile! Cela ne dépend d’ailleurs pas que de vos qualités, ça dépend aussi du degré d’implication, de la motivation ou encore de la responsabilisation que la personne a envers son travail.

Communiquer

Les informations entrent et sortent du projet. Toutes les communications, que ce soit avec son équipe ou avec le client doivent être claires et comprises. S’exprimer correctement, de manière claire et posée doivent être des qualités à développer pour s’assurer que le message passe. Les canaux de communication sont nombreux : courriel, téléphone, réunion, conversation, document, etc. Autant faire en sorte que les messages soient bien transmis.

Organiser, planifier et budgétiser

Pour moi, c’est une des qualités essentielles à avoir quand on veut faire de la gestion de projets.

Il faut être capable d’organiser tous les aspects du projet, autant les gens que les objectifs, autant les livrables que les risques encourus.

Le gestionnaire de projets est souvent le créateur, détenteur et responsable du plan de projet. Que ce plan se fasse dans un diagramme de Gantt, dans Microsoft Project, Basecamp ou un simple fichier Excel, peu importe. L’important est d’être à l’aise avec l’outil parce que c’est lui qui devient vite le meilleur ami du gestionnaire. Il vaut mieux impliquer son équipe dans sa création et avoir son approbation parce qu’ils vont devoir vivre avec et le suivre, tout comme vous. Tout comme le client, d’ailleurs.

Le gestionnaire doit être capable de gérer un budget, parfois conséquent. Estimer et respecter un budget, connaître les montants réels en opposition avec les montants planifiés sont autant de compétences à avoir; car bien souvent, la concordance du budget planifié versus le budget réel n’existe pas. Mais c’est justement le rôle du gestionnaire d’anticiper un dépassement de budget, de le gérer et de prévenir les personnes concernées dans les temps. Tout le monde n’en sera que plus reconnaissant.

Des fois, faire de la gestion de projets me fait penser à la vie de couple : faire des consensus, communiquer pour assurer la pérennité du couple et de ses attentes, avoir des projets en commun, etc. sont autant d’exemples communs. Gestionnaire, équipe, client, tout le monde est dans le même bateau pour le meilleur et pour le pire!

Participez à la discussion