Mobile


Et si 2017 était l’année de la recherche vocale ?

par
   

voice-search-app-ss-1920_source-searchengineland.com

La recherche vocale a été incontestablement l’un des phénomènes de 2016. Au mois de Novembre, nous vous en parlions déjà dans un article, en donnant notamment quelques conseils aux professionnels du référencement, naturel ou payant, pour se positionner sur les requêtes vocales. En cette nouvelle année, il est donc normal de se demander si cette tendance ne vas pas se démocratiser totalement en 2017, au point de devenir une réelle norme.

LIRE LA SUITE

 

Dis Siri, comment le marketing de recherche peut-il s’adapter à la recherche vocale?

par
   

Man Using Internet Voice Search Technology On Mobile Phone

« OK Google… ». Qui n’a jamais utilisé sa voix pour faire une recherche sur son téléphone. Avec l’avènement des assistants vocaux (Google Now sur Android, Siri sur iPhone, Cortana sur Windows), la recherche vocale est de plus en plus tendance. ComScore estime d’ailleurs que, d’ici 2020, 200 millions de recherches par mois seront faites par ce mode-ci, soit plus de la moitié de la totalité des recherches effectuées.

Cette explosion de la recherche vocale représente sans doute l’un des plus grands bouleversements qu’ait connus le monde du Search au cours des dernières années. Comment les marques doivent-elles donc s’adapter à ce changement?

LIRE LA SUITE

 

Pokémon Go ou le mythe de l’utilisateur paresseux

par
   

Pokémon-adviso

(Dimanche de finale d’EURO, 106e minute de jeu. Ronaldo out. Zéro partout.)

Je sors, quelques minutes, y’a une arène au bout de la rue…

- Attends t’es sérieux là !?!

À cet instant surréaliste, je comprends qu’en moins de 24 heures, une simple application iOS même pas officiellement encore disponible au Canada vient de transformer mon copain en servile drone.

LIRE LA SUITE

 

[Guide] 5 étapes pour implanter une campagne de téléchargement d’app mobile sur Adwords

par
   

mobile_app_download_campaing

Faire la promotion de votre application lors de sa mise en ligne va énormément impacter le nombre de téléchargements de votre app, non seulement grâce au trafic généré par vos annonces, mais aussi en permettant une meilleure position «organique» à votre application dans le classement des applications les plus téléchargées.

Google Adwords est une plateforme optimale pour promouvoir votre application mobile et maximiser vos téléchargements en mettant en avant votre application sur des mots-clés ciblés.

Voici les étapes à suivre pour la création d’une campagne de téléchargement d’application saine et performante :

LIRE LA SUITE

 

Snapchat révèle une solide approche pour attaquer le marché publicitaire

   

image-une-snapghost

Si au cours des dernières années on a reproché à Snapchat d’être plutôt avare d’information sur ses orientations commerciales et qu’annoncer était presque inaccessible sur l’application, les nombreuses nouvelles reliées à la plateforme au cours des derniers mois et un article récemment paru dans Adweek met enfin un peu lumière sur la direction de l’entreprise.

LIRE LA SUITE

 

Les notifications : votre prochain chantier UX?

par
   
Alerte à la pluie
Source : images.unsplash.com. Modifications par Benoit Laurin.

Alerte météo! Nouvelle de dernière heure! Message Facebook! Ding! Un "J'aime" sur Instagram. Ding! 2-0 en deuxième période. Re-ding! Coderre descend dans le collecteur, live!

L'écran verrouillé de votre téléphone prend des airs de Times Square? Vous êtes normal.

Le nombre de notifications envoyées est en forte hausse. Les notifications sont désormais la porte d'entrée des nouvelles dans 13 % des cas aux États-Unis. C'était 6 % en 2014. À ce rythme, on ne sera pas surpris si, dès l’an prochain, ce canal atteint une force de diffusion comparable à la moitié de ce qu’apportent les réseaux sociaux. C'est énorme! LIRE LA SUITE

 

Les dernières tendances shopping au Canada, juste à temps pour les fêtes

par
   

Compulsive_shopping_cat

Dans environ une semaine commencera la période la plus achalandée de l’année pour le commerce de  détail. Afin d’être informée sur les récents changements de l’industrie, j’ai récemment eu l’opportunité d’assister au Shopping Guru Day présenté par Google Toronto. Il s’agissait d’une journée interactive regroupant plusieurs représentants d’agences de Montréal, London (ON) et Toronto, où l’objectif était de discuter des dernières nouveautés et tendances shopping au Canada. LIRE LA SUITE

 

Le « content blocking » est la meilleure chose qui ait pu arriver au marketing numérique

par
   

Bulles_consommateurs

Cette année, Apple créé une onde de choc dans l’industrie de la publicité en ligne. Même si les content blockers (un nouveau type d’applications dans iOS 9 qui permet de bloquer des contenus dans Safari Mobile, par exemple des pubs) ne dominent plus les palmarès dans le App Store (Crystal, l’application la plus populaire est rendue 634e dans le App Store américain), cette annonce semble marquer un point tournant pour l’industrie.

À la mi-octobre, l'IAB (Internet Advertising Bureau) a cru bon de repenser sa position sur le blocage de contenus, qui était jusqu’alors tout simplement une opposition farouche. Leur vision a changé : « We messed up ». Selon le vice-président des technologies, les publicitaires et les compagnies de ad tech ont oublié l'élément le plus important d'Internet : la confiance et la satisfaction des utilisateurs. Et, en guise de réparation, l'IAB a annoncé un nouveau programme pour développer des standards qui seraient plus respectueux de l'expérience de l'utilisateur, les L.E.A.N. ads (acronyme pour Light, Encrypted, Ad Choice Supported, Non-invasive ads). LIRE LA SUITE

 

D’omnicanal à omnidigital

par
   
omni.channel
Le 10 septembre, j’ai eu la chance de participer à la conférence Omni.Digital à Chicago, organisée par AdExchanger. L’événement abordait le problème délicat du marketing et de l’attribution multi-appareil (cross-device) et multicanal (cross-channel). 

Bon nombre des meilleurs spécialistes du marketing, scientifiques des données et technologues de la publicité numérique étaient présents pour partager les derniers développements sur ce sujet. Il va sans dire qu’aucun de nous n’est reparti avec des réponses précises puisque le sujet est encore trop complexe, et que les technologies publicitaires et les plateformes d’analyse se mettent à peine à se mettre au diapason du monde multi-écrans. C’était toutefois une belle occasion de commencer à poser les bonnes questions, notamment : comment pouvons-nous enfin arriver à de réelles solutions à long terme?

LIRE LA SUITE