Comment trouver un utilisateur Twitter influenceur?

par
   

« Je suis un influenceur sur Twitter! » « Sur quoi te bases-tu? » « Et bien… j'ai dépassé les 2 000 followers! » Laissez-moi vous dire que, dans certains cas, ça ne veut rien dire!

Le meilleur outil pour savoir si un individu est influenceur est vraiment le bon sens. Cependant, c'est difficile d'avoir une vue d'ensemble de tous les comptes Twitter pour laisser le bon sens guider son choix. Nous allons donc regarder les critères qui peuvent être utilisés pour trouver un influenceur sur Twitter!

Nous allons prendre l'exemple d'une compagnie qui veut envoyer un nombre limité de tasses, par la poste, à des influenceurs. Celle-ci doit donc choisir correctement ses influenceurs pour maximiser ses chances.

À regarder en premier

L'évaluation des performances d'un compte Twitter passe par son analyse complète. Ce qu'il faut regarder en premier :

  • Nombre d'abonnements
  • Nombre d'abonnés
  • Nombre de listes dont le compte est membre

Ces informations, faciles à trouver, sont les premiers critères sur lesquels se baser.

Qu'est-ce qu'un bon nombre d'abonnés?

Cela dépendra de l'industrie. Les médias sociaux sont très populaires et auront certainement beaucoup plus d'abonnés que d'autres industries, comme l'industrie du voyage. Il n'existe pas de chiffre magique, mais on peut souvent dire qu'en-dessous de 400 abonnés, la personne a une audience relativement limitée qui ne vaut peut-être pas la peine de cibler.

Maintenant, si on creusait un peu sous les apparences, qu'on lâchait le mode robot et qu'on regardait le vrai but d'un compte Twitter : les interactions.

  • Nombre de mentions
  • Fréquence des RT, officiels ou manuels
  • Qualité des abonnements (des robots ou du monde réel)
  • Ratio abonnements/abonnés
  • Ratio mentions / tweets

Évaluer tout cela peut toutefois prendre beaucoup de temps. Selon vos besoins, j'évaluerais peut-être seulement le nombre de mentions moyennes par tweet. Celui-ci est important si vous désirez générer des interactions sur le réseau.

Si votre contenu est très spécialisé, regarder la qualité des listes peut être un moyen d'identifier les experts de niches.

J'ai mentionné le ratio abonnements /abonnés, car cela peut être important dans certains cas. Ce ratio peut sonner une cloche quant à l'acquisition des abonnés. Si une personne a plus d'abonnements que d'abonnés, il se peut qu'elle suive beaucoup de gens en espérant être suivie en retour. Le ratio exprime aussi souvent un certain statut de célébrité.

Il existe par ailleurs des outils qui peuvent grandement vous aider à commencer vos listes. Je tiens néanmoins à vous inviter à la prudence lorsque vous utilisez ces outils. Il ne faut jamais se baser uniquement sur des chiffres.

Quelques outils utiles :

  • TwitterCounter  : Affiche le nombre d'abonnés et d'abonnements au fil du temps
  • Klout : Donne un indice d'influence sur les médias sociaux selon différents sujets
  • Kred : Donne un pointage général d'influence
  • Fake Follower Check : Donne un aperçu du nombre de faux abonnés d'un utilisateur (via Duc)

Ne jamais oublier de faire la différence entre un influenceur et quelqu'un qui sait bien utiliser les outils. Il existe des façons d'augmenter artificiellement son nombre d'abonnés. Si vous regardez les métriques dont j'ai parlé précédemment, vous pourrez être en mesure de mieux définir un influenceur, selon vos besoins.

À ne jamais oublier : Twitter n'est pas tout. Il y a beaucoup de gens influents qui ne sont même pas sur Twitter. C'est toujours important de bien connaître les zones d'influence de vos cibles.

@ThomaDaneau

COMMENTAIRES

  1. Danielle Laberge

    Vos articles sont toujours d’une clarté exemplaire. Vous êtes une excellente source d’alimentation.

    … Et bravo aux coureurs ! ;-)

    Répondre
  2. Duc C. Nguyên

    Excellent papier, il faut envoyer cela à tous les RP :)

    et n’oublie pas, il y a un outil pour vérifier des faux followers.
    http://fakers.statuspeople.com/

    Il y a beaucoup de « influenceurs » qui achètent des faux follwers pour berner les RP.

    p.s @ThomaDaneau Faker Scores: Fake 4% – Inactive 13% – Good 83% ;)

    Répondre
  3. Frédéric Tremblay-Naud

    Bon article comme toujours mais j’aurais ajouté un point par rapport au ratio. Même un ratio 1:1 m’apparaît toujours comme suspect, surtout chez ceux qui ont entre 2000 et 7000 followers. Techniques de « racket »de followers.
    Keep the good job ;)

    Répondre
  4. Josée Breton

    Très utile ce billet! Merci!

    À qui appartient les Kred et compagnie à qui on donne accès à nos infos?

    Répondre
    • Thoma Daneau

      @Josée : Ce sont des compagnies privées. Les informations doivent donc seulement être données à ces compagnies. Chaque site doit posséder sa propre politique de confidentialité pour les données privées.

      Répondre
  5. Mireille Ruinart - Creactions

    Il faut bien sûr tenir compte des chiffres pour commencer à trier, mais également je pense au contenu général des tweets si on veut vraiment parler d’influenceur.

    Il y en a qui amusent la galerie avec des tweets sur tout et rien, d’autres qui publient peu mais acquièrent des followers sur la pertinence des tweets et ceux qui passent leur temps à demander aux tweetos débutants de les suivre pour les aider à atteindre la barre de X followers pour gagner en visibilité et ces derniers pensant bien faire les suivent, comme ils cliquent sur les « j’aime » sur FB pour leurs potes qui leur demandent.

    Pour ma part je ne partage, relaie que ce sur quoi je suis convaincue que cela sera utile à mon lectorat. Et qui dit lectorat dit influence sur le secteur qui nous intéresse. Je peux donc être considérée comme influenceur pour certains créneaux ou pour l’exemple des tasses car je prône de bien s’hydrater et consomme pas mal de boissons chaudes, mais peut ne pas être un bon influenceur pour mettre en avant (sans changer mes habitudes de tweets) pour des produits qui sont loin de ce qu’apprécient mon lectorat et/ou de ce que je consomme moi même.

    Définir les bons influenceurs pour véhiculer tel ou tel produit est je pense un juste équilibre entre statistiques et analyse de celles ci (voir si le nombre de tweets n’est pas dû à une redite toutes les X heures du même tweet, ou un contenu loin de la cible produit), et beaucoup de bon sens.

    Le mieux est que les entreprises qui souhaitent utiliser les tweetos pour véhiculer leur produit établissent un dialogue ou pourquoi pas lancent un sondage à RT sur l’impact et l’utilisation potentiel du dit produit.

    @creactions

    Répondre

Laisser un commentaire

XHTML: Balises autorisées <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>