Occuper l’espace dans les SERP sur un même mot clé via plusieurs URL: une stratégie payante

par
   

repartition-clics-SERPCe qui m’amène à vous parler de cette stratégie aujourd’hui résulte d’un constat fait récemment sur l’un de mes clients.

Pour un même mot clé très concurrentiel et très stratégique pour son secteur d’activité, nous avons réussi à faire remonter ce client de la 9e place à la 2e et 3e place par deux URL différentes.

D’abord positionné via sa page d’accueil (en 9e position) le client s’est vu attribuer une deuxième position sur une URL interne traitant spécifiquement de la thématique du mot clé travaillé.

En termes de difficulté concurrentielle, ce mot clé présente un potentiel de 12 100 visites mensuelles en exact sur Google CA partie francophone et compte 15 500 000 de pages indexées dans Google.ca.

Résultats constatés sur un trimestre en comparaison de l’année précédente:

  • + 221 % de trafic sur un trimestre en comparaison de l’année précédente.
  • + 272 % d’augmentation sur l’objectif principal de conversion sans modification du gabarit de page ou d’éléments d’optimisation on page.

Ces augmentations sont donc uniquement dues à l’augmentation de position dans les SERP.

En termes de répartition de trafic, il est intéressant de noter que la 2eplace prend 65 % du trafic généré sur le mot clé et la 3e place 35 %. Autant dire que le fait d’avoir 2 positions dans le top3 des SERP pour un même mot clé, concurrentiel de surcroit peut présenter un gain considérable en termes de revenus.

Le but de cet article est donc de fournir une technique d’optimisation permettant de démultiplier sa présence dans le haut des SERP en utilisant le potentiel de positionnement encore non exploité de votre site.

Prenons d’abord quelques exemples présentant ce potentiel d’optimisation sur des mots clés de diverses industries:

Chaussure homme : on retrouve le site www.sarenza.com en 1re position via sa page de catégorie « chaussures pour homme » et en 18e position via sa page d’accueil.

Vêtement bébé : on retrouve le site www.kiabi.com en 13e position via sa page de catégorie « collection vêtement bébé » et en 14e position via sa page d’accueil.

Je vous donne en bonus un exemple de site qui utilise cette technique d’optimisation d’une très bonne manière selon moi:

Sur le mot clé laveuse sécheuseon retrouve le site www.futureshop.ca en 1re position via sa page de catégorie « laveuse sécheuse » dans la catégorie électroménager et en 2e position via son guide d’achat sur les laveuses sécheuses.

L’utilisation de différents types de contenus pour accroitre sa visibilité est ici très pertinent car:

  • Le renvoi de liens internes entre les deux pages est plus que justifié puisque celles-ci sont complémentaires en termes de contenu : présentation des produits dans le 1ercas, conseil aux acheteurs potentiels dans le second.
  • Chaque contenu cible une audience différente : la personne en recherche d’informations (début de processus) pour le guide, la personne en milieu et fin de processus d’achat pour la liste de produits. Avec ces deux pages, le site couvre ainsi toutes les étapes du processus d’achat de leurs prospects.
  • Le fait d’avoir deux positions dans les SERP permet à Future Shop de diffuser les deux messages distinctement aux différents profils de prospects:

1) Message incitatif à l’achat:

serp laveuse secheuse

2) Message à but informatif ou de conseil:

3 serp laveuse

Méthodologie d’optimisation proposée:

Je vais faire mon exemple sur un produit e-commerce très générique : le mot clé « bobettes » (880 recherches mensuelles sur Google CA version FR en exact) pour le sitehttp://www.mesbobettes.ca sur lequel j’ai identifié une opportunité permettant d’utiliser cette technique.

1re étape : identification du mot clé et de l’URL à optimiser:

Pour cela, allez dans les grandes catégories du site et regardez sur quel mot clé générique important pour votre activité vous ne ressortez pas encore bien dans les SERP via une seconde URL présentant un potentiel de visibilité sur celui-ci.

J’entends par « ressortir bien », au-delà du top 5, mais toujours dans le top 20 afin que le potentiel de progression soit réaliste.

Dans mon exemple, j’ai identifié que le site se place sur le mot clé « bobette » à la 1re place de Google par sa page d’accueil et à la 17e place via celle de son blogue.

Alors voyons voir ce que l’on peut faire pour faire remonter la page en 17e position, car si elle est déjà dans le top 20, c’est que Google trouve pertinent de la faire ressortir sur ce mot clé, mais pas assez pour être dans son top 3 !

2e étape : analyse de l’URL que l’on veut faire progresser:

Ce type d’action pouvant être mise en place sur un grand nombre de mots clés importants, je ne suis pas pour perdre mon temps dans des analyses très poussées.

Une rapide analyse des indicateurs SEO d’une page nous donnera rapidement une idée de ce que l’on doit mettre en place pour la faire progresser.

Et quoi de mieux que de comparer les 2 pages dans le cas présent puisque l’une est en 1re position sur le mot clé et l’autre ne demande qu’à prendre exemple sur sa grande sœur.

Je regarde pour cela les indicateurs suivants:

  • Présence du mot clé dans la balise <title>. Cette balise a énormément de poids pour Google pour l’identification des mots clés reliés à une page. Il est donc obligatoire d’y voir le mot clé figurer.
  • Présence du mot clé dans les contenus de la page. Cet aspect-là d’optimisation vient renforcer la présence du mot clé dans la balise <title>.
  • Nombre de domaines différents faisant des liens externes vers la page en utilisant le mot clé. C’est l’un des indicateurs principaux que va utiliser Google pour départager les sites figurant dans le haut des SERP sur un même mot clé.

Si l’on met ça sous forme de tableau cela donne:

Point étudié

URL1

URL2

Présence du mot clé dans la balise <title>

oui/non

oui/non

Présence du mot clé dans les contenus de la page

faible/moyenne/forte

faible/moyenne/forte

Nombre de domaines différents faisant des liens vers la page avec le mot clé contenu dans l’ancre de texte(utilisez SEO MOZ qui vous donne rapidement l’information)

Nombre

Nombre

Le même tableau pour notre exemple:

Point étudié

http://www.mesbobettes.ca

http://www.mesbobettes.ca/blog/

Présence du mot clé dans la balise <title>

oui

oui

Présence du mot clé dans les contenus de la page

forte

forte

Nombre de domaines différents faisant des liens vers la page avec le mot clé contenu dans l’ancre de texte

18

0

A vous ensuite d’adapter ce tableau avec les critères que vous estimez plus ou moins pertinents.

L’idée étant que ce tableau doit vous permettre d’analyser rapidement deux pages entre elles avec des indicateurs faciles à obtenir pour couvrir rapidement un gros panel de mots clés.

3e étape : définition des actions adéquates:

Dans le cas présent, on voit que ce qui cause le désavantage majeur de la page du blogue est son linking externe qui n’est pas optimisé sur le mot clé. C’est donc là-dessus qu’il va falloir appuyer les actions d’optimisation en vue de faire remonter cette page.

Avantages de ce type d’optimisation SEO:

  • On occupe de l’espace de visibilité supplémentaire dans les SERPS ce qui fait qu’on démultiplie son trafic sur ce canal et donc potentiellement ses revenus (qui dépendent d’autres facteurs tels que l’agencement des gabarits de page par exemple).
  • On cible des audiences complémentaires entre elles ce qui permet de mieux couvrir l’ensemble des étapes du cycle d’achat des prospects (recherche de l’information, identification / sélection des marques ou produits et choix du produit). Il est au passage primordial de bien optimiser votre balise Meta description pour chacune des pages afin de bien cibler votre audience.
  • Un plus vis-à-vis de Google Pingouin: avec cette technique d’optimisation multi- URL, vous rendez votre link graph encore plus naturel pour Google puisque vous faites pointer un mot clé et ses déclinaisons vers différentes URL de votre site et non une seule. Le jus de liens envoyé est certes dilué entre les 2 URL, mais ce n’est pas un problème ici si vous êtes déjà très bien placé via l’une des deux URL. Il est donc conseillé de maintenir vos actions de link building vers l’URL bien positionnée tout en renforçant celles vers l’URL que vous souhaitez voir remonter.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

XHTML: Balises autorisées <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>