Guide Médias sociaux 101 pour les candidats aux élections québécoises 2012 #qc2012

par
   

Les médias sociaux occupent une part de plus en plus importante de l'attention des consommateurs : plus de 24% des adultes québécois en 2011 utilisaient les médias sociaux comme source d'information selon le CEFRIO. Il y a donc un mouvement naturel (ou provoqué) des candidats en politique vers ces nouvelles plates-formes de communications. Cependant, comme n'importe quel utilisateur vous le dira, nous ne sommes pas maître des médias sociaux dans le temps de le dire. Voici donc un guide médias sociaux pour les candidats aux élections québécoises 2012, mais qui pourrait aussi servir à beaucoup d'autres d'utilisateurs!

Note de la rédaction : Je tiens à noter qu'Adviso est une agence de conseils et stratégies Web, il ne sera pas question des contenus à aborder par les candidats, mais bien des bonnes pratiques d'utilisation des médias sociaux. De plus, aucun parti politique ne sera mis de l'avant dans cet article.

Crédit : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Drapeau_du_Qu%C3%A9bec.jpg

Avant de débuter, voici un conseil général aux personnes débutantes sur les médias sociaux : renseignez-vous. Si vous êtes un utilisateur occasionnel des médias sociaux, vous avez avantage à suivre une formation AVANT de commencer à publier. Si c'est votre cas ou le cas de votre client, je continuerais de lire ce guide. Par la suite, promenez-vous sur les comptes Twitter et Facebook de vos collègues et de vos concurrents afin de voir les tendances de publication.

Bien utiliser Twitter

Réfléchir avant de tweeter

Twitter permet des échanges en temps réel, mais cela ne veut pas dire que l'échange doit se faire le plus rapidement possible, en laissant de côté la qualité. Il est essentiel de penser aux répercussions qu'un tweet peut avoir avant de le publier. Tourner vos mains 7 fois autour du clavier avant de cliquer sur Envoyer.

Crédit : http://www.flickr.com/photos/gsfc/3797161515/

De plus, tout est public sur Twitter, même vos réponses. Lorsque vous répondez à quelqu'un (en utilisant @nomdelusager avant votre texte), ce ne sont que les personnes qui vous suivent et qui suivent la personne qui peuvent voir le tweet. Gardez toutefois en tête qu'il ne suffit que d'un seul retweet pour afficher votre pensée à beaucoup de monde. N'oubliez donc pas que lorsque vous publiez sur Twitter, la planète entière peut lire votre tweet.

Optimiser votre compte Twitter personnel

Il est important de connaître tous les points de contact entre le public et votre compte Twitter.

Fond d'écran

Twitter offre la possibilité de personnaliser notre fond d'écran. Sans vous dire qu'il faut y écrire le plus d'informations possible, il serait important de lui donner les couleurs de votre parti et d'y mettre un peu d'informations vous concernant. Le président Barack Obama en a un très simple par exemple. Si j'avais à faire un fond d'écran pour un parti, j'y écrirais le nom des comtés et les candidats s'y présentant en plus du compte Twitter du parti.

Biographie

Vous avez 160 caractères pour vous décrire clairement : pensez à y inscrire des informations pertinentes avant de parler trop de vous. « Quelle est votre circonscription? » « Quel est votre parti? » Ces deux questions devraient toujours trouver réponse.

Photo de profil

Cette photo accompagne tous vos tweets; il serait intéressant qu'elle vous représente. Ainsi, pensez à y mettre une photo de vous, histoire de rendre le tout personnel.

Différencier un message direct d'un tweet

Un message direct sur Twitter est semblable à un courriel dans la vraie vie : on envoie à l'utilisateur de son choix un message que lui seul pourra voir. Il est possible d'envoyer des messages privés seulement aux personnes qui vous suivent sur Twitter. Un tweet est un message envoyé de votre compte à tous vos abonnés; il est public.

Bien utiliser les canaux de discussion (hashtag)

Les hashtags (#) font partie intégrante de l'utilisation de Twitter; il faut savoir utiliser les bons pour rejoindre le plus de monde. Les hashtags de la campagne 2012 sont, pour l'instant : #PolQc, #Qc2012 et #Assnat. Par contre, il faut aussi savoir que les hashtags peuvent se créer très facilement et être employés par beaucoup d'utilisateurs d'un coup sec. Prévoyez 120 caractères à vos tweets pour avoir suffisamment de place pour les hashtags. Il faut suivre les discussions en cours pour être au courant des nouvelles utilisations.

Monitorer les tweets pour joindre la discussion

Afin de joindre la discussion, il faut aussi parfois surveiller ce qui se dit afin de filtrer les conversations intéressantes. La méthode la plus simple pour surveiller ce qui se passe sur Twitter est l'utilisation du moteur de recherches de Twitter : Search.Twitter.com. Sur cette page, il est possible de faire des recherches sur tous les tweets publiés dans les derniers 7 jours.

Vous pourriez commencer par effectuer une recherche sur votre nom pour voir les discussions vous concernant. Pour simplifier les recherches futures, Twitter donne la possibilité de sauvegarder celles-ci. Il suffit de cliquer sur la roue dentelée tel qu'indiqué sur l'image pour apercevoir l'option de sauvegarder. Ensuite, pour atteindre les recherches sauvegardées, vous n'aurez qu'à cliquer sur le champ de recherches en haut pour les voir apparaître.

Le meilleur moyen de joindre la discussion est non seulement d'utiliser les hashtags liés à la campagne électorale, mais aussi de suivre les tweets avec les hashtags. Pour voir tous les tweets entourant un hashtag facilement, il suffit de cliquer sur celui-ci. Le lien correspond au moteur de recherche de Twitter. Twitter affiche par défaut les « Top Tweets » correspondant à votre recherche, soit les tweets les plus populaires et récents avec le hashtag. Vous pouvez donc voir ce qui est le plus discuté en ce moment.

Crédit : http://www.flickr.com/photos/ajc1/6924223634/

 

Répondre ou ne pas répondre aux tweets?

Twitter étant un canal de communications, il est important de voir les questions des utilisateurs comme des questions qui proviendraient de journalistes lors d'une conférence de presse. Bien qu'on puisse répondre facilement et rapidement de n'importe où avec Twitter, il faut répondre au plus fort de ses connaissances aux questions. Tel que mentionné précédemment, les réponses doivent être considérées comme votre point de vue officiel sur les questions, puisque celles-ci sont publiques et pourraient se retrouver dans un journal.

Faire attention aux trolls

Un troll est un individu qui aime semer la discorde. Il fera tout pour vous faire perdre les nerfs. Si certains individus vous demandent beaucoup de votre temps, allez faire un tour sur leur profil pour vous assurer que ces personnes ne semblent pas juste chercher à créer la pagaille.

Bien utiliser Facebook

Je ne réécrirais pas les conseils concernant la publication de contenu public, ceux-ci sont les mêmes que sur Twitter : tout ce que vous écrivez peut être lu, et ce, par tout le monde. Toutefois, voici quelques spécificités propres à Facebook.

Miser sur les photos dans vos publications

Les photos représentent le contenu le plus apprécié par les fans. Tentez de mettre le plus souvent possible des photos dans vos publications. Celles-ci doivent d'ailleurs être d'une grandeur acceptable pour bien apparaître sur votre page Facebook, soit 400px de largeur.

Segmenter vos publications selon le public

Il est possible avec Facebook de publier seulement aux utilisateurs d'une langue. Si vous prévoyez des publications bilingues à vos fans, il vous faudra segmenter vos publications pour éviter le dédoublement.

Pour segmenter une publication, il suffit de cliquer sur le bouton « Public » à la gauche du bouton de publication et choisir la segmentation voulue.

Si vous désirez savoir si vos fans sont anglophones sur Facebook, il suffit de regarder les statistiques de votre page. Le moyen le plus simple de les atteindre est de cliquer sur l'onglet « Statistiques » dans le panneau d'administration de votre page.

Compléter votre profil de page Facebook

Votre page Facebook doit renseigner les utilisateurs Facebook sur vous. En tant que politicien sur Facebook, il est possible pour vous de donner beaucoup d'informations sur votre passé académique, politique et personnel. Profitez-en pour utiliser cet espace à votre avantage. Pour modifier votre page, il suffit de choisir l'option « Actualiser les informations » de votre panneau d'administration tel que montrer dans l'image ci-dessous :

Quelques conseils de rédaction médias sociaux

N'oubliez jamais qu'il est difficile de capter le langage non verbal en ligne, il faut donc s'assurer que les tweets et les publications sont explicites et ne laissent pas de sous-entendu. Évitez les réponses évasives ou les réponses préfabriquées. Vous parlez à des individus, ne l'oubliez jamais.

Révisez vos textes. Ne pas faire de fautes est primordial. Prenez le temps de vous relire même si vous désirez publier votre message le plus rapidement possible.

Écrivez des textes courts. L'attention des utilisateurs sur les médias sociaux n'est pas très grande. Les médias sociaux ne sont pas simplement un endroit de plus où publier vos communiqués de presse; il faut adapter le contenu à la plate-forme.

Soyez authentique. Soyez vous-mêmes sur les présences sociales. C'est votre voix qui est représenté par chacune de vos publications. Si une équipe gère les présences sociales du candidat, n'ayez pas peur de l'indiquer sur vos présences sociales.

Quelques idées d'utilisations des médias sociaux de notre équipe pour vous différencier

  • Réaliser des vidéos comme la campagne Old Spice pour répondre aux questions
  • Mettre en place un site Web pour répondre aux questions des consommateurs comme McDonalds Canada
  • Présenter en direct sur le Web vos discours et répondre en direct aux questions provenant des médias sociaux
  • Afficher vos présences sociales sur vos pancartes

Thoma.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

XHTML: Balises autorisées <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>