Concevoir des URL centrées sur l’utilisateur : 3 qualités essentielles

par
   

L'URL est parfois perçue comme étant un détail technique, sans grande importance. Il est donc rarement planifié d'avance et c'est souvent le programmeur qui se retrouve à devoir l'improviser, au moment du codage.

Pourtant, les URL d'un site ou d'une application font partie intégrante de l'expérience utilisateur. Par exemple, je peux retrouver rapidement une page dans mon historique de navigation en tapant des mots clés qui sont dans la barre d'adresse de mon navigateur.

Le contenu d’une URL est également important pour le référencement d’un site. Par contre, lorsqu’il s’agit d’une application Web, la plupart des URL ne sont pas référencées dans les moteurs de recherche. Elles peuvent donc être conçues en ne tenant compte que de l’utilisateur.

Qualités d'une bonne URL

Voici un exemple d'une URL centrée utilisateur (ou ergonomique)
www.whitehouse.gov/about/presidents/johnfkennedy/

Cette URL est ergonomique, car elle possède trois qualité essentielle : lisible, prévisible et durable. Voyons ces qualités plus en détails.

Lisible (pour les humains)

Une URL doit être facile à lire et à comprendre. Une URL lisible est habituellement succincte et utilise des mots couramment utilisés.

Les internautes passent 24% de leur temps à regarder les URL dans les résultats de recherche. On peut penser qu'une URL lisible inspire davantage confiance, augmentant ainsi le taux de clic.

Le courriel est le deuxième moyen le plus utilisé pour recommander des pages Web. Dans ce contexte, une URL lisible rassure l'utilisateur sur ce qu'il obtiendra en cliquant sur un lien transmis par courriel.

Par exemple, lequel de ces deux liens semble le plus rassurant?

http://www.votredomaine.com/?land=12345&medium=1

ou

http://www.votredomaine.com/coupons

Par ailleurs, de la même manière qu'un fil d'Ariane, une URL devrait autant que possible montrer la position d'une page dans la structure hiérarchique du site.

La présence de cette hiérarchie dans l'URL permet la correction d'une URL brisée, typiquement en permettant à l'utilisateur d'atteindre le niveau supérieur correspondant à cette page. Par exemple, si je tombe sur une page brisée à http://www.votredomaine.com/blogue/design -web, il est utile de pouvoir atteindre la page d'accueil du blogue en effaçant la fin de l'URL.

Prévisible

La structure devrait être suffisamment logique pour permettre ultimement aux utilisateurs, de deviner l'URL de ce qu'il cherche.

Par exemple, si je souhaite accéder à la page portant sur l'iPad sur le site d'Apple, je devine qu'elle est à l'adresse apple.com/ipad

Durable

Une URL devrait, aussi longtemps que possible, toujours servir le même contenu à l'utilisateur. Les effets de cette permanence sont :

  • Inciter à faire des liens vers votre site;
  • Rassurer l'expéditeur d'un lien quant au fait que le destinataire verra la même page que lui.

Ce qui ne devrait jamais être présent dans une URL

Par ailleurs, certains éléments ne devraient jamais se retrouver dans une URL.

  • Des majuscules
  • L'extension de fichier (ex : .htm)
  • Répertoire de script ou de module CMS (ex : /cgi/)
  • Identificateur de base de données (ex : id=89898)

Du travail pour les ergonomes Web

Compte tenu de son importance, la structure d'URL d'un site ou d'une application ne devrait jamais être improvisée, mais plutôt planifiée par l'architecte de l'information (habituellement l'ergonome Web). Les URL devraient être conçues en pensant à l'internaute, en tenant compte des tendances de recherche et des requis pour le référencement.

Quelques articles intéressants sur le même sujet

http://warpspire.com/posts/url-design/

http://www.useit.com/alertbox/990321.html

http://www.ibm.com/developerworks/library/us-cranky8/index.html

COMMENTAIRES

  1. Etienne

    @sophie Lorsqu’un site existe depuis plusieurs années, il est souvent trop complexe de modifier la structure d’URL. C’est précisement pourquoi je pense que cette structure doit être établie avant le codage.

    Répondre
  2. Sophie

    C’est très intéressant, mais ce serait encore mieux si vous prêchiez par l’exemple… l’URL que je vois n’a rien de simple pour le commun des mortels…

    Répondre
  3. Marc Poulin

    Étienne,
    J’aime beaucoup ta suggestion d’assigner la responsabilité des URL aux architectes d’information. Ça force la réflexion au bon moment du cycle de développement.

    Répondre
  4. Nicolas

    C’est tellement vrai que la structure des URLs est super importante lors de la création d’un site…

    J’ajouterais qu’une bonne URL doit être assez courte mais pas au point d’être une URL raccourcie… (je préfère garder les urls raccourcies pour la commercialisation offline). J’ai vu des cas où il y avait pas moyen de créer une url raccourcie car le site utilisait déjà l’URL désirée (donc bye bye le tracking).

    Reprendre la structure du site est souvent une bonne pratique surtout pour éviter des problèmes SEO de duplication de contenu.

    En terminant, je voudrais faire remarquer que c’est quand même étonnant de citer une ressource de 1999 sur Internet… Très fort ce Jakob Nielsen :)

    Répondre

Laisser un commentaire

XHTML: Balises autorisées <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>